E-Réputation : les particuliers aussi

L’ e-réputation est un mot à la mode. Si, pendant des années, seules les entreprises avaient à s’inquiéter de leur image de marque sur Google, l’e-réputation concerne aussi, de plus en plus, les particuliers. Vous, donc, ami lecteur.

Vous êtes unique, sur Internet, bien que perdu dans la masse des internautes. Il faut prendre soin de sa réputation numérique.
La réputation d’une personne englobe ce que l’opinion, l’entourage pensent d’elle. Il s’agit d’une image qui n’est pas forcément vraie, mais qui découle à la fois du comportement que l’on affiche et des rumeurs qui peuvent circuler sur son compte. Si les rumeurs s’éteignent rapidement, Internet ne connaît pas le droit à l’oubli. Il est donc important de protéger sa réputation numérique.

Les sources d’information

Nous laissons tous des traces sur Internet, et il est facile de les retrouver avec les différents outils à notre disposition. Ainsi, il suffit de taper un nom et un prénom sur Google, voire une adresse email, pour retrouver les différents sites ou forums où une personne est intervenue. Google Images recense les différentes images publiées sur des sites ou des réseaux sociaux. Facebook, si les paramètres de confidentialité ne sont pas réglés correctement, permet aussi de retrouver des informations sur un particulier.

Pourquoi faut-il tenir compte de sa réputation numérique ?

De plus en plus d’employeurs s’intéressent à la réputation numérique d’une personne avant de la recruter. Ainsi, vous pouvez mettre votre plus beau costume et ponctuer chaque phrase de votre interlocuteur d’un “oui Monsieur” respectueux, vous aurez perdu toute crédibilité si le recruteur, en se renseignant sur votre e-reputation, a découvert la photo du réveillon où vous étiez déguisé en femme, avec une perruque rose sur la tête et une bière à la main. Cela pourrait vous coûter le poste.

Comment maîtriser son e-réputation ?

La première règle d’or, en matière d’ e-réputation, est la prudence. Évitez les photos “compromettantes” et réglez mieux les paramètres de confidentialité sur les réseaux sociaux.

Rappelez-vous aussi que les écrits restent, et que les 300 contacts sur Facebook ne sont pas tous vos amis. Quand vous publiez “mon patron m’épuise” en statut sur Facebook, et que ce statut est visible par 300 personnes, dont des collègues de travail, cette information pourrait remonter à l’intéressé, qui se montrera sûrement très intéressé de l’apprendre. Votre mur Facebook, c’est un peu comme la cantine de l’entreprise. Les murs ont des oreilles.

Online reputation, e-reputation la gérer avec google!
Ereputation, Nomao lance Nomao business center